attachement

Le lien d’attachement est ce lien sécurisant qui se crée généralement entre le nourrisson et sa mère ou une autre figure adulte stable.

John Bowlby est à l’origine de la théorie de l’attachement.

Cette figure d’attachement répond aux besoins du bébé mais pas seulement, il y répond de manière affectueuse, empathique.

C’est l’hormone ocytocine qui participe à ce processus. L’attachement va se renforcer avec le maternage, l’allaitement, les bercements, le massage et le portage, ces actions participent toutes à la sécrétion d’ocytocine.

Le bébé qui vit une relation d’attachement sécurisante va pouvoir se développer et découvrir le monde qui l’entoure avec confiance. Il va développer sa capacité à établir des relations stables.

La personne qui s’occupe du bébé va devenir « le phare dans la tempête » et être le repère du bébé.

On sait qu’en l’absence de lien d’attachement, le bébé arrête de se développer et attend.

Le nouveau-né est dépendant à sa naissance, il a besoin d’établir un lien stable et sécurisant.

Il a été démontré que s’il reçoit tous les soins mais sans affection, il développe des retards.

Voici des démonstrations d’attachement :

-autour de 3 mois, le bébé va sourire d’avantage aux proches qu’aux étrangers.

-autour de 8-9 mois, on rentre vraiment dans les comportements d’attachement :

pleure à la disparition de sa vue de ses parents.

peur des étrangers

L’enfant a besoin d’un lieu où il a confiance que quoi qu’il arrive, le parent sera là pour lui venir en aide.

Pour l’adulte ce n’est pas évident si lui-même n’a pas reçu ces soins quand il était enfant.

L’amour parental s’installe au fil des jours voire des semaines, cela peut prendre du temps. Il n’y a pas à culpabiliser.

Il existe différents type d’attachement :sécure, ambivalent ou fuyant

Le lien d’attachement peut se créer de différentes manières selon le caractère de l’enfant, s’il aime le contact ou non par exemple.

Au-delà de 2 ans, l’enfant a besoin de se libérer pour acquérir de l’autonomie et ne pas tomber dans la dépendance affective et c’est au parent de lui laisser cette liberté.

En conclusion, le bébé, l’enfant a besoin de s’attacher pour mieux se libérer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s